Derniers sujets






Tuto Photoshop : Introduction au logiciel [2/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tuto Photoshop : Introduction au logiciel [2/2]

Message  Lucia le Mar 5 Jan - 1:25

Rebonjour !

Vous voici à présent dans la seconde partie de mon tutorial.
Pour rappel, cette partie va porter sur les trois dernières parties de l’interface de Photoshop.

Nous allons donc tout de suite commencer par une partie des plus importantes, j’ai nommé…

Partie 4 : La palette d’outils



Je vais vous détailler cette palette en plusieurs parties, mais je tient juste à vous prévenir : je ne vous détaillerai pas tous les outils, ou alors certains ne le seront que très peu, afin de vous éviter des embrouilles et un mal de crâne inutile.
Allons y !

La première partie contient six éléments. Je ne vais vous décrire que ces quatre là :



Le premier s’appelle « rectangle de sélection » (note : vous remarquerez que si vous cliquez sur la petite flèche en bas à droite de l’outil, vous aurez droit à plusieurs version de l’outil, ici vous aurez non seulement un rectangle, mais aussi par exemple un rond). Il sert, comme son nom l’indique, à faire des sélections sur vos images. Vous pourrez modifier ses options a l’aide de la barre que je vous ai expliqué au point 2 =).
Le second, c’est la flèche de déplacement. En l’utilisant, vous pourrez déplacer votre image (ou votre calque, cela dépend), dans tous les sens que vous voulez, vers le haut, le bas, la droite, la gauche… bref, vous m’avez comprise !

Ensuite, vous avez le lasso. Ce dernier est un peu le petit frère du rectangle de sélection, mais il permet beaucoup plus de précision. La, c’est vous qui tracez la forme de votre sélection. Personnellement, je me plais à utiliser le lasso magnétique, qui comme son nom l’indique, se « colle » aux bords de la figure que vous souhaitez sélectionner.
Le dernier, enfin, est la baguette magique, une grande amie de notre admin Wink Cette dernière permet de sélectionner toute une zone à la même valeur de couleur. Mais faites quand même attention, selon les réglages, elle n’est parfois pas très précise.

Allons ensuite jeter un œil à la seconde partie, qui contient huit éléments. Ici, je vous détaillerai ces cinq là :



Le premier, c’est notre chère amie la brosse, aussi appelée le pinceau. En gros, c’est comme sous paint. Vous le sélectionner, et vous faites un trait. Bon après, vous avez des dizaines de centaines de brosses différentes, plusieurs ici à dispositions, et bien d’autre sur le Web, donc à vous de créer ce qu’il vous plait =)
Le second, c’est sa meilleure amie, la gomme. La aussi, c’est enfantin : vous la sélectionner… et vous effacez ce qui ne vous plait pas ^^ Enfantin, non ?
Le prochain outil est aussi présent sous paint, il se nomme pot de peinture. Vous cliquez dessus, choisissez une couleur, et cliquez sur la zone à colorer. Attention ! Si vous n’avez pas fait une sélection, le pot de peinture colorera toute votre image =)
Le prochain outil est le « doigt ». (Qui est couplé, grâce à la petite flèche, à « flou » et « netteté »). Cet outil permet d’étaler les traits que vous avez fait, avec plus ou moins de précision. Quant aux deux autres, leurs noms parlent tout seul.
Le dernier outil, enfin, ce sont des jumeaux « densité + » et « densité - ». Grâce à densité plus, si vous le passé sur un trait, il s’assombrira. Et densité – fait exactement le contraire.

La troisième partie, elle, contient quatre outils. Je ne vais vous en expliquer que deux (comment ça, feignasse ?) :



D’abord, l’outil texte. Très utile, il va vous permettre d’écrire sur vos créations. D’ailleurs, histoire de faire de la pub, photoshop permet de nombreuses personnalisations sur votre texte, c’est dingue ce qu’on peut faire avec un ou deux boutons =)
Et puis, l’outil forme. Ce dernier aussi est très utile. Vous avez plusieurs outils couplés, dont un « outil forme personnalisée » qui met en jeu un stock de plusieurs formes dans photoshop, dont certaines sont très sympa. ^^

Pour le prochain, j’en expliquerai à nouveau deux :



La première, la pipette, est assez utile. Elle permet de « pipeter » (non sans blague ?!) des couleurs sur des images. Ainsi, au lieu de vous casser la tête à tenter d’approcher le plus possible la bonne couleur, vous utilisez votre amie pipette, et hop ! Vous avez la couleur =)
La seconde est la loupe. Pas bien compliqué de comprendre à quoi elle sert. Mais ne vous cassez pas trop la tête avec si jamais, une fenêtre que je vous expliquerai dans la prochaine partie du tuto peut aisément remplacer cet outil ^^

J’arrive à la session des couleurs.
Cette partie là est un peu spéciale.



Ici, vous voyez deux carrés, l’un sur l’autre. Le premier est la couleur de… premier plan =D quant au second, c’est la couleur de second plan. Lorsque vous commencez, normalement, ces deux carrés sont de couleur noir et blanche, et vous pouvez ensuite les modifier à votre gré. En cliquant dessus, une petite fenêtre s’affichera, avec tout le choix de couleur que vous voulez.

Enfin, dernier bouton important :



Celui-ci permet en fait de faire passer votre création de Photoshop à ImageReady, son petit frère. Vous cliquez sur la fenêtre de votre création pour être sûr qu’elle est bien sélectionnée, puis vous cliquez sur ce petit bouton. Magique, non ? =D


J'en ai finit avec cette quatrième partie. Rendez-vous dans pas longtemps pour la cinquième, et enfin, la sixième et dernière ! Courage, vous en avez plus pour très longtemps =)


Dernière édition par Lucia le Dim 4 Avr - 11:14, édité 1 fois

_________________

Lucia
Grand membre
Grand membre

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2009
Age : 24
Localisation : Un peu plus à droite...

http://nacrymiya-sanctuary.fr.nf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tuto Photoshop : Introduction au logiciel [2/2]

Message  Lucia le Mar 5 Jan - 17:40

Partie 5 : les fenêtres



Courage, c’est bientôt finit !
Je vais maintenant m’intéresser aux petites fenêtres qui sont situées, sur mon image, sur le côté droit de mon écran. Je ne vais vous en expliquer que trois, celles que j’utilise le plus et qui vous seront sans aucun doute très utiles, mais n’hésitez pas à faire un petit tour par la case « fenêtre », en haut de votre écran. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

Très bien.
La première case, c’est celle qui est tout en haut de l’image.
Elle est nommée « navigation », et ceci pour une bonne raison. En utilisant la petite flèche, sur la barre horizontale en bas de la fenêtre, vous pourrez zoomer/dézoomer votre image. Et la miniature, en haut, a normalement un gros rectangle rouge. Ce dernier vous permet de vous déplacer plus facilement dans l’image zoomée.
C’est déjà plus pratique que l’outil loupe, non ? Wink

La seconde fenêtre que je vais vous présenter remplace aisément et avec plus de précision les options « annuler / rétablir » que l’on trouve dans l’onglet édition.
En effet, vous avez sur cette petite fenêtre, nommée judicieusement « historique », une liste des dernières actions que vous avez effectuées sur votre document (moi j’ai la liste des dernières cinquante actions, par exemple). Vous pouvez donc, à tout moment, revenir à une action précise où vous pensez avoir fait une erreur, ou même, en cliquant sur le « Nouveau » tout en haut de la petite fenêtre, revenir au point de départ.

La troisième fenêtre est quelque chose d’encore plus utiles, surtout pour ceux qui, comme moi, font de la coloration.
Je vous ai parlé, à plusieurs reprises, de « calque ». Eh bien, c’est cette fenêtre qui les gère.
Pour vous expliquer rapidement, imaginez que sur Photoshop, votre image est en fait une superposition de feuilles transparentes, qui ont toutes un détail de l’image. Eh bien, toutes ces couches, ce sont des calques.
Normalement, quand vous ouvrez une image d’internet ou bien un nouveau document, ces derniers n’ont qu’un seul calque : l’image de base. C’est à vous d’en créer des nouveaux, et de faire ce que vous voudrez avec.
Attention cependant, il y a quelques petits détails. D’abord, si vous faites un trait sur un calque, et que par-dessus, vous créer un second calque avec un autre dessin par-dessus, eh bien le dessin du calque d’au dessus recouvrira celui du calque d’en dessous (à part sur les endroits ou c’est transparent, bien sûr.)

Sur cette fenêtre, vous pouvez voir tous les calques que contiennent l’image, régler leur transparence, leur mode (normal, produit, superposition…), toucher au style de calque (un peu compliqué pour des nouveaux dans le domaine), en créer de nouveau, ou bien un dossier pour ordonner un peu le tout (très pratique pour des gens comme moi qui travaillent avec quarante-cinq calques à la fois), ou bien en dupliquer un, ou même les supprimer.
Bref, tout est possible encore une fois, la seule limite est celle de votre imagination.

Pour le reste des fenêtres, personnellement, je n’utilise normalement que ces trois là, et parfois une quatrième (mais qui est plus compliquée à appréhender), donc je vous laisse découvrir le reste des fenêtres seuls ! ^^

Partie 6 : le plan de travail

La sixième et dernière partie, ne vous inquiétez pas, sera des plus courtes.
Elle porte sur le fond gris du programme, le plan de travail. C’est là que sont situés tous les documents que vous ouvrez. Vous pouvez les réduire, les déplacer à votre gré pour les avoir tous sous les yeux… faites en ce que vous voulez, mais veillez tout de même à garder un peu d’ordre, sinon ca va vite devenir compliqué à gérer !


Voilà !
J’en ai finit avec vous, vous pouvez vous réveiller !
Bon, évidemment, je comprendrai, si je n’ai pas été très claire sur des points, ou bien si j’ai fait des erreurs. Après tout, je ne suis qu’une humaine.

Donc si vous ne comprenez pas très bien quelque chose, ou bien que vous souhaitez corriger un de mes dires, pas de problème. Envoyez moi un MP même, si besoin est, je suis à votre écoute.
Alors…

A vos Photoshop, maintenant ! =)

Notre avion à destination de la connaissance de Photoshop amorce une descente d’urgence.
Mesdames et Messieurs, veuillez remonter vos dossiers à la verticale, prenez la position d’atterrissage d’urgence et ne reniflez pas vos chaussettes sales ! Relevez les tablettes, et éteignez vos sandwichs !
(Celui qui arrive à me dire d’où je sors cette citation, je lui paie un pot de nutella.)

_________________

Lucia
Grand membre
Grand membre

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2009
Age : 24
Localisation : Un peu plus à droite...

http://nacrymiya-sanctuary.fr.nf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum