Derniers sujets






Les systèmes de stockage [partie 2]

Aller en bas

Les systèmes de stockage [partie 2]

Message  Zepalkia le Dim 2 Sep - 8:58

Bien le bonjour,

dans l'article de cette semaine, j'ai décidé de continuer à vous parler des différentes manières de stocker des données. Rappelez-vous, dans la partie 1 de ce dossier consacré à l'évolution des systèmes de stockages je vous avais parlé d'un objet assez ancestral que vous ne connaissiez pas forcément, les cartes perforées.

Et bien pour l'article de cette semaine j'ai eu moins de mal à rassembler des informations puisqu'on est déjà arrivé à un moyen de stockage de données largement plus répandu et connu : la bande magnétique. C'est grâce à elle que vont naître les cassettes et tout un tas d'autres inventions qui vont, là encore, révolutionner le monde informatique, tout comme le monde vidéoludique d'ailleurs, mais pas seulement; c'est ce que je vous propose de découvrir dans cet article qui devrais vous rappeler de vieux souvenirs.




La bande magnétique, qu'est-ce que c'est ?


Avant de parler de quelques appareils ou objets ayant permis ou permettant toujours de stocker des informations, il serait de bon ton de vous expliquer brièvement le support principal sur lequel ceux-ci se basent. En effet, une cassette vidéo ou audio par exemple ont un point commun : elles utilisent une curieuse bande noire plastifiée que l'appareil qui les lis fait avancer.

Et bien cette bande est à l'origine de bon nombre d'inventions et, à sa sortie, elle a totalement chamboulé le marché.
D'un point de vue physico-chimique un peu barbant pour vous je vous le concède, cette bande se lit par des appareils en tout genre capables de mesurer la différence de polarisation des particules qui se situent sur cette bande et c'est en modifiant cette polarisation que l'on peut donc faire mémoriser à ses minuscules particules de fer des images et/ou du son. Alors oui cela peut sembler étrange mais c'est bien comme cela que ça fonctionne, et c'est dans le domaine audio puis vidéo que la bande magnétique a été utilisée en premier avant de permettre de stocker n'importe quelle information en provenance directe d'un ordinateur grâce à des lecteurs-enregistreur de bande magnétiques.

Je ne vais pas vous lancer plus d'informations de ce genre puisque je n'ai moi même pas forcément tout compris (ça va être coton quand je vais devoir tenter de vous expliquer comment un appareil lis les disques dur ou les blue-ray Rolling Eyes ) mais il s'agit encore d'un support physique sur lequel les informations sont gravées de manière mécanique, même si cela va permettre la dématérialisation progressive des données grâce aux liens avec les micro-ordinateurs puis les ordinateurs, le principe de base est bel et bien mécanique. On peut dater aux environs des années 1950 l'apparition de ces bandes magnétiques.



Les cassettes audio et vidéo, la révolution

Si je vous ai parlé des bandes magnétiques dans un premier temps, c'est parce qu'au début que ce soit en studio d'enregistrement pour de la musique ou pour réaliser un film, cela se passait réellement sur ces bandes sans autre appareil.
Ce n'est que par la suite que furent inventé moult objets et appareils destinés à propager ces bandes afin de faciliter leur utilisation et de baisser leur prix.


Dans un premier temps ce sont les cassettes audio qui furent inventées et mises sur le marché par Philips que l'on connait bien aujourd'hui. C'est à partir des années 1960 que furent mises en vente ces objets contenant justement deux bobines de ces fameuses bandes magnétiques qui permettaient alors d'enregistrer n'importe quel son.
Je vous passe encore une fois le principe technique de comment ça fonctionne pour plus vous attirer l'attention sur la révolution que ce produit a apporté.

Jusqu'alors, l'enregistrement audio était réservé aux studios professionnels qui vendaient par la suite leurs disques (pas des CD hein, des disques tout court; rappelez-vous les bon vieux 33-tours de vos parents Wink ), avec la mise en vente des cassettes n'importe qui pouvaient enregistrer n'importe quoi où et quand il le voulait pour un prix dérisoire.
Ce n'est pas pour rien que les cassettes audio ont eu un tel succès, la sortie des Walkman (qui permettaient d'enregistrer même en voyage des sons via un micro voir la radio que vous pouviez capter sans soucis, essayez de faire ça sur un iPhone Rolling Eyes ), des radio-cassettes dans toutes les voitures, des chaines hi-fi stéréo, bref l'engouement pour ces morceaux de plastiques a été réellement énorme et pour cause, tout le monde devenait libre de fabriquer ses propres cassettes, avec exactement ce qu'il voulait dessus, et qu'il pouvait emporter avec lui n'importe où, ça c'est de la révolution et ce n'est pas pour rien que cela a tant marché, ce qui a d'ailleurs commencé à poser des problèmes pour les maisons de disques qui ont déjà commencés à nous emm...nuyer déjà à l'époque pour leurs foutus droits d'auteurs.

Et notez d'ailleurs que ce sont ces mêmes cassettes qui furent utilisées dans un premier temps dans les premiers ordinateurs, et ce jusqu'à la fin des années 90 et l'Amstrad CPC qui fut le dernier à utiliser ce système; par la suite les constructeurs préféraient d'autres système de stockages qui feront l'objet des prochaines articles
Ainsi, vos données numériques voir vos jeux vidéos étaient lisibles sur votre ordinateur par le biais des cassettes, même si pour le domaine des jeux vidéos, ce support n'était pas vraiment très adapté notamment à cause des temps de chargement monumentaux (bah oui, il fallait bien lire les infos sur la bande pour pouvoir générer quelque chose, et ça prend du temps) qui ne finissaient par ne faire apparaître que des jeux bien basiques même si certaines perles ont, comme toujours, pu en profiter pour voir le jour. Les cassettes n'ont finalement que peut été utilisées dans le domaine informatique à titre privés et personnelles mais elles le sont encore pour le stockage aujourd'hui (j'y reviendrai).

Bien qu'il y aie eu là encore plusieurs formats en tout genre, un seul s'est réellement imposé et est encore connu je crois d'à peu prêt toute ma génération en tout cas (me faites pas croire que je suis vieux, dîtes-moi que vous connaissez aussi !? Very Happy ) qui ont arpentés les rues avec le casques de leurs walkman sur les oreilles.
Je ne résiste cependant pas à l'envie de vous montrer une dernière curiosité dont je n'ai appris l'existence que récemment dans un vide-grenier : la picocassette (si si)


Surtout utilisée dans des petits appareils d'enregistrement apparemment, elle coûtait une fortunes pour ne contenir que une petite heure d'enregistrement mais avait l'avantage ne de pas excéder quelques grammes et d'être vraiment minuscule ce qui rendait sa portabilité plus aisée (mais c'est aussi plus dur de la perdre Rolling Eyes ).


Dans un autre domaine, le domaine vidéo, la cassette a aussi eu son heure de gloire; il y a eu de nombreux formats promus par bon nombres de firmes mais c'est celui de JVC qui s'est imposé comme le standard absolu dont le nom doit certainement vous dire quelque chose : le Video Home System; VHS (pour Système Vidéo Domestique) commercialisé dès la fin des années 1970.

Et là encore, cela a permis en quelque sorte de libérer le monde privé puisque au fur et à mesure de son succès, n'importe qui finissait par pouvoir se payer un tas de VHS vierges et un caméscope (même si, dans mes souvenirs que je conserve de celui de mon père, il fallait être Hercule pour porter ces machins énormes Very Happy ) pour réaliser ses propres films; souvenirs de vacances, mini-film amateur entre ami, tout devenait possible et à la portée de n'importe qui, tout en ayant permis l'avènement du cinéma.
Et cela a, bien entendu, permis également d'enregistrer des films qui passaient à la TV (et encore une fois, cela a commencé à faire hurler, déjà à l'époque, l'industrie du cinéma cette fois...) ou de distribuer à large échelle des films que n'importe qui pouvait lire dans son lecteur VHS.
Là encore, la bande magnétique faisait des miracles et a permis une réelle révolution dans le domaine du stockage puisqu'une cassette pouvait conserver de nombreuses heures d'enregistrement selon le format.

Parce que oui, là aussi, selon le constructeur, l'utilisation et le prix que l'on souhaitais y mettre il existait bon nombre de formats différents de cassettes voir de bandes magnétiques seules. Si le VHS et la cassette audio que l'on connais tous sont les genre qui ont été les plus répandus, il a existé plusieurs sortes de produits de toutes taille ce qui, pour les caméscope, ne pouvait pas être une mauvaise chose d'avoir des cassettes vidéo plus petites.
Cependant il fallait aussi un appareil qui allait avec et cela rendait la multiplication des formats bien plus compliqué, rappelons également que les bandes magnétiques à l'intérieur d'une cassette audio ou vidéo ne fonctionnent pas de la même manière et qu'il fût également inventé, mais à prix d'or, des bandes qui permettaient d'enregistrer de l'audio, de la vidéo voir même de stocker des données numériques via voie informatique alors que pour les standards, les trois type d'enregistrements sont bien séparés.

Inconvénients et "fin" de la bande magnétique

Par rapport aux systèmes d'avants (rappelez vous mon papier sur les cartes perforées), les avantages sont nombreux : peu onéreux, donne une liberté totale, distribué à très large échelle donc trouvable n'importe ou, les enregistrement sont ré-inscriptibles, on peut les partager avec n'importe qui puisque le format est le même partout etc...
Cependant il y a tout de même quelques défauts encore dans ce système, et qui a manipulé ces appareils dans sa jeunesse ne peut que s'en souvenir.
Lecteur qui pète une durite et qui nous réduit en lambeau notre cassette, bobine qui s'enroule dans le lecteur et qui finit par faire un paquet de noeud indescriptible, bande qui lâche, qualité qui saute après trop de lectures, supporte très moyennement le chaud ou le froid; bref, il tout n'est pas parfait.
Et évidemment, l'arrivée des CD puis des appareils numériques a totalement ruiné le marché de la bande magnétique, après tout pourquoi s'ennuyer avec un walkman quand on peut avoir des milliers de chansons sur un seul appareil bien plus petit et sans l'inconvénient mécanique d'avoir à se trimbaler des dizaines de cassettes dans ses poches ?
Mais si les successeurs du système de la bande magnétique sont nombreux (et me permettront de vous faire encore plusieurs articles vous inquiétez pas Rolling Eyes ), le support par la bande magnétique n'a pas totalement été abandonné puisque l'on s'en sert pour l'archivage d'importantes quantités de données numériques encore aujourd'hui. Certaines bandes magnétiques pouvant d'ailleurs stocker jusqu'à 1,6 To de données !
Le système n'est donc pas mort, loin de là, seul son utilisation pour le grand public a été abandonné au profit d'autres technologies mais la bande magnétique et les cassettes audio/vidéo auront réellement bercés de rêves toute une génération, donnant une liberté d'action incroyable comparé à ce que l'on pouvait réaliser auparavant, sans ces supports.

Aujourd'hui, ce sont les lecteurs numériques qui sont quasiment uniquement utilisés mais il a fallu passer par les Wallkman pour y arriver, ainsi également que par d'autres idées aussi géniales mais qui seront les sujets de prochains articles; bonne semaine à vous

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 25

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum