Derniers sujets






[Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Dim 8 Avr - 12:05


Haaa la série des Ghost'n Goblins, véritable monument des jeux vidéos composé d'une bonne dizaine de jeu en tout, je vous propose ici un retour en arrière sur ce qui fut (et est encore ?) le vrai défi de tout hardcore gamer qui se respecte.. quoique d'autres jeux ont depuis brillamment repris le flambeau, quand on connaît le prix d'une cartouche de jeu à l'époque, au moins Capcom ne se foutait pas de nous avec cette série, clairement pas.

Et oui puisque Capcom fut l'instigateur de cette série et c'est à eux que l'on doit, en 1985, la sortie du tout premier jeu de la série éponyme : Ghosts'n Goblins. Sorti sur de multiples machines, du Commodore 64 à l'iPhone en passant par la PS1 et 2, ce Ghosts'n Goblins premier du nom était originellement (comme beaucoup de jeux à l'époque) sorti sur borne d'arcade.


Voilà à quoi ressemblait la borne d'arcade qui devait faire la joie financière des salles de jeux


Cependant, n'ayant pas les milliers de francs nécessaire à l'achat d'une borne d'arcade et les milliers supplémentaires pour remplir la machine de pièce toutes les 25 secondes pour pouvoir continuer à jouer, c'est donc de la version la plus répandue dont je vais tirer mes screens et ma propre expérience de jeu, à savoir la version NES.
Ce premier jeu pose donc toutes les bases qui seront reprises par la suite dans la série, des graphismes un peu glauque par moments, un cimetière, un passage dans une vallée remplie de lave bref les environnements standard mais très nombreux et, ma foi, pas trop mal pour une 8-bits. Le gameplay également était déjà posé : un bouton pour sauter, un autre pour lancer votre arme (plusieurs sont disponibles aléatoirement à travers les niveaux) et c'est tout, pourtant avec un gameplay aussi « basique » comme il existe sur un si grand nombre de jeux de plateforme/action de l'époque, là où Ghosts'n Goblins a réussi à faire fort c'est pas la difficulté incroyable du soft à l'époque.


Le premier niveau dans le cimetière (pas eu le temps de faire un screen tout en jouant alors je l'ai piqué sur ign.com Very Happy

Si on le considère souvent comme le jeu le plus dur n'ayant jamais existé, je pense que c'est certainement parce qu'en salle d'arcade, chaque « continue » est équivalent à une pièce de monnaie à insérer dans la borne... c'est surtout dur pour le porte-monnaie, dans la version NES en effet les continues sont infinis et nous font reprendre au checkpoint le plus récent que l'on a activé, autant dire que la difficulté ne vient plus de cet obstacle.
Si les sauts sont assez millimétrés et que le personnage, Arthur pour ne pas le nommer, a une fâcheuse tendance à complètement buguer prêt d'un escalier et d'y rester coincé au lieu de s'enfuir ce qui est assez énervant, force est de constater que le gameplay est assez irréprochable et que le joueur ne peut s'en prendre qu'à lui même à chaque mort... ou aux développeurs sadique.
Parce qu'en effet Ghosts'n Goblins a tout du jeu ingrat où tout est calculé pour nous balancer en bas d'un gouffre ou nous tuer toutes les 10 secondes.
Heureusement, Arthur porte une armure qui se désintègre dès qu'il se fait toucher mais qu'il peut récupérer par pur hasard ici ou là dans les niveaux. Une fois en caleçon (si si), le moindre coup lui est fatal or, les ennemis qui respawn à l'infini et dans tous les sens auront vite fait de lui l'asséner ce coup.


Un classique de la série également, la map qui montre notre avancement dans le jeu

Cependant, force est de constater qu'une fois que le joueur acharné parviendra au bout de ses peines, le joueur acharné ET chanceux plutôt puisque certains passages sont uniquement basé sur la chance de voir un ennemi apparaître ou non au mauvais moment. Le jeu possède donc, par sa difficulté très élevée, une durée de vie assez énorme pour ceux qui abandonneront au bout du premier ou deuxième niveau mais un peu moins grande pour ceux qui s'acharnent. Finir le jeu n'est pas très long véritablement une fois que l'on a fait et refait 50 fois chaque passages, les checkpoint et continues infinis aident beaucoup. Pour ceux qui arriveront à la finir « vite », une surprise les attend, parce que chez Capcom on est malin et on sait très bien comment soutirer encore plus de fric aux joueurs. Parce que oui, pour voir la « vrai fin », finir le jeu ne suffit pas. Le finir une fois fait apparaître une nouvelle arme et, après un magnifique effet de fondu en noir, vous revoilà au tout début du jeu avec un niveau de difficulté encore plus élevé et pour voir la vrai fin et atteindre le «vrai boss de fin »... et bien bon courage pour tout recommencer.

Honnêtement je n'ai même pas réussi à finir cette opus une seule fois (le passage dans la lave m'a fait craquer Rolling Eyes ) mais si je me base sur les opus suivants il ne devrait pas être vraiment plus long puisque sur 8-bits.


Cet écran-là, vous le verrez souvent

Au final, Gosts'n Goblins est un bon jeu de plateforme/action pour tout joueur qui recherche un jeu qui oppose réellement de la résistance au contraire des jeux qui sortent actuellement. Et vous verrez, dans ma présentation des jeux suivants, que toute cette série ou presque est vraiment le must pour tout joueur qui veut réellement un vrai défi vidéoludique, en tout cas Capcom a frappé juste avec un jeu relativement beau, avec un thème musical très sympathique qui reste dans la tête (peut être que l'entendre en boucle pendant 3h sur 2 niveaux ça aide aussi à le faire rentrer) et d'une difficulté légendaire. Ceci dit, sur NES vous aurez plus de chances de le finir grâce aux continues infinis qui aident vraiment bien, les boss n'étant pas très très résistants votre plus grand ennemi restera la maniabilité un peu rigide et les ennemis qui vous bombardent de tout côtés tout en prenant 20 minutes à êtres tués
Amateur de vrai défi, n'hésitez pas ; cependant, je préfère tout de même les jeux suivants puisque le passage à la 16-bits va réellement apporter un gameplay irréprochable et exempt de bug énervant donc si vous désespérez sur Ghosts'n Goblins, lisez la suite et essayez plutôt les jeux suivants qui sont plus atteignables.

Note : Depuis la rédaction de ce dossier, j'ai acquis la version console (exit l'émulateur donc) du jeu et j'y ai vraiment joué... et fini ! ça m'aura pris des heures de patiences mais je l'ai fini; cela ne change rien au fait que, je confirme une fois de plus, ce jeu est vraiment très dur, destiné vraiment aux amateurs de vrai défis


Dernière édition par Zepalkia le Mar 3 Juil - 14:00, édité 1 fois

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Dim 8 Avr - 12:07


Ghouls'n Ghosts est sorti fin 1988 sur la console arcade développé par Capcom (le CP System) puis a été posté sur un très grand nombre de support encore une fois, cette fois c'est de la version Megadrive dont je vais tirer mes screens et mon expérience de jeu mais sachez qu'il existe également des versions sur des consoles plus récentes (ré-editions) tel la PSP, la PS2 ou encore la Xbox.

En 3 ans, et avec le passage à la 16-bits, force est de constater que ce Ghouls'n Ghosts reprend tout ce qui fait la force de son aîné en rajoutant des détails non négligeables et, surtout, en devenant plus accessible de par une difficulté « moins élevée ».
Le gameplay reste inchangé, malgré les manettes à 3 (ou 6) boutons de la Megadrive, support arcade originel oblige, seuls 2 sont utilisés, un pour utiliser son arme et un pour sauter.
Si le principe reste le même, quelques nouvelles armes ont fait leur apparition ainsi que l'armure d'or permettant, si on la trouve en portant une armure normale, d'utiliser une puissante magie que l'on peut charger et qui dépend de l'arme équipée. Cependant, si la difficulté est un peu moins relevée, c'est surtout parce que maintenant les sauts sont plus précis, même si l'impossibilité de contrôler sont personnage en plein saut reste énervante, et que le jeu en lui même ne souffre plus des bugs casse-pieds de la première version.


Ce passage, avec ses sauts millimétrés, ses ennemis arrivant de tout côtés et ses coffres tueurs m'a fait mourir au moins 35 fois

C'est un peu moins dur certes, mais ça le reste tout de même, les boss sont, cette fois, plus coriace et, si les checkpoints et les continues infinis sont toujours de la partie, finir le jeu reste très difficile. Arthur meurt toujours dès qu'il se fait toucher en caleçon et l'armure d'or n'est pas plus solide que celle de base, les deux se brisent à la moindre pichenette donc en gros, le système de jeu a su rester le même. Si je dis qu'il est un peu moins dur, c'est certainement parce que, celui-là, j'ai réussi à le finir (et sans sauvegarde rapide) à force d'heures d'acharnement ce que je n'avais pas réussi à faire sur la version NES ; le jeu est indéniablement moins ingrat sur le gameplay.
Point de vue réalisation, les graphismes sont très beaux pour une Megadrive, ce n'est pas non plus magnifique mais l'ensemble colle bien à la situation et les nombreux environnements changent réellement quelque chose ce qui est très sympathique. Les sprites des monstres de bases et du héros sont assez grands et bien détaillé, tout comme les boss qui sont vraiment énormes et dont l'animation sont vraiment bien réalisé.
La bande -son par contre est à la limite de l'inaudible (ça reste potable disons), les bruitages sont catastrophiques... franchement je ne vois pas comment on pourrait rendre plus horrible le bruit d'une lance qui butte contre une pierre, je sais que la Megadrive n'est pas un exemple pour ce qui est de la bande-son, mais je crois que sans ces bruitages hideux ça passerait bien mieux puisque la musique est vraiment sympathique. Je pense, que ce sont les bruitages très métalliques qui cassent réellement les oreilles.


L'épée est un nouvel item qui est vraiment puissant et rapide. (et oui, je jouais en « practice » et pas en «professionnel» et alors ? : D )

Niveau durée de vie, comme celui-ci je l'ai fini, je peut vous dire que pour tout joueur un peu acharné vous le bouclerez en quelques heures, il m'en a fallu 4 pour finir le jeu une première fois et, pour la vrai fin, 7 de plus mais la fatigue devait y être pour quelque chose aussi. En gros, c'est vraiment long et l'achat de cette cartouche, encore une fois, n'est pas du foutage de gueule parce que le jeu est vraiment sympathique. Je ne sais pas pourquoi (et NON je ne suis pas masochiste Rolling Eyes ) mais j'ai vraiment accroché jusqu'à le finir, il m'a pas mal plus.
Notez donc bien qu'encore une fois, il faut finir 2 fois le jeu et avec l'arme « ultime » la seconde fois pour affronter le vrai boss et voir la vrai fin. La difficulté y est pour beaucoup dans cette durée de vie puisque Capcom a rendu « plus simple » le jeu par son gameplay bien plus fin (sans toutefois être irréprochable, certains passages sont très dur à cause des sauts millimétrés à effectuer) mais a aussi su rajouter des éléments qui pourront nous faire mourir en 5 secondes comme les coffres piégés qui renferment un magicien qui nous tue sur le coup ou nous transforme en oie ou en vieillard totalement vulnérable pendant une grosse dizaine de seconde. (et dans Ghouls'n Ghost, une dizaine de seconde c'est très très long)

Pour résumer, disons que Ghouls'n Ghost est vraiment un très bon jeu (si si), graphiquement beau et musicalement correct (si seulement les bruitages étaient moins pourris...), la difficulté n'est plus aussi ultime que le premier jeu de la série et même s'il faut encore pas mal s'acharner pour en venir à bout, cela vaut la peine parce que ce jeu est typiquement le défi à relever pour tout fan de rétro-gaming. J'ai en tout cas eu du plaisir à y jouer aussi surprenant que cela puisse paraître et malgré le nombre d'injures/minutes que j'ai pu proférer Rolling Eyes
Je ne peut que vous le recommander donc, surtout si vous êtes coincés par le premier jeu sur NES, celui-ci est bien plus abordable.

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Ven 13 Avr - 13:09


Super Ghouls'n Ghosts est sorti en 1991 soit 3 ans après le précédent opus de la série principale, sa sortie ne s'est faites en premier lieu uniquement pour la Super Nintendo et, après être passé par la Megadrive, Capcom semble avoir voulu prouver à quel point la SNES lui était supérieure puisque ce jeu est sorti au tout début de vie de la console de Nintendo, ils se sont donc attelé, à la manière d'un Super Castlevania IV, à utiliser toutes les spécificités de la console.
La première chose que l'on peut remarquer lors de la traversée du cimetière du premier niveau, comme dans les précédents jeux donc, c'est la nette supériorité de la bande son par rapport à ses prédécesseurs. Alors que les musiques de Ghouls'n Ghosts n'était pas mauvaise, celles de Super Ghouls'n Ghosts est nettement plus fine et les bruitages passent de l'inaudible au convenable.
Ça n'atteint pas le niveau de qualité sonore d'un Super Castlevania IV bien sûr mais ça reste beau et ça aide à l'immersion difficile dans le jeu. Pas difficile par son ambiance sonore ou graphique qui est vraiment très réussie (les niveaux en mode 7, les salles qui tournent dans tous les sens ou certains niveaux bien détaillés sont vraiment impressionnant) mais, une fois de plus, par sa difficulté.



Encore une fois c'est d'un point de vue personnelle que je vais évaluer la difficulté, mais ce jeu est clairement plus dur que l'opus Megadrive. Premièrement, ce que j'avais bien aimé dans celle-ci de version à savoir la possibilité d'attaquer vers le haut et vers le bas a tout simplement disparu dans cette version ! C'est une disparition inexplicable et qui aurait vraiment pu faciliter la jouabilité contre les ennemis qui, non seulement traversent les murs, mais attaquent par le haut et le bas.
En suite, l'apparition du double saut aurait pu être appréciée mais malheureusement cela ne fait que renforcer la difficulté lors des passages où ils se négocient au pixel prêt et le fait de ne toujorus pas pouvoir se déplacer en plein saut continue de poser des problèmes au joueur.



Tous le reste est toujours présent si ce n'est l'arrive de nouvelles armes, d'une armure de bronze (verte) entre la normale et l'armure d'or qui renforce considérablement votre arme ce qui permet l'apparition de possibilités d'attaque plus poussées. Notez qu'ils ont également trouvés amusant d'ajouter les continues non-illimités que vous n'obtenez qu'en récoltant suffisamment de sac d'or mais en général c'est bien plus souvent cet écran là que vous verrez :



Le jeu n'est donc pas mauvais voir bien travaillé, graphiquement comme musicalement, cependant la difficulté a été revue à la hausse depuis la version megadrive ce qui, sans atteindre le niveau du Ghosts'n Goblins originel, risque de poser pas mal de problèmes aux joueurs qui ne sont pas des acharnés qui adorent apprendre par coeur ses niveaux. J'ai personnellement abandonné, tout comme l'épisode sur NES, lors du passage au monde de feu qui est vraiment très difficile.
C'est dommage que la difficulté soit telle parce que l'ambiance générale est vraiment fine et bien réussie, on voit que les développeurs apprenaient à se servir de la SNES et de toutes ses capacités.

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Ven 13 Avr - 14:46


Après la version Super NES, la série principale s'est longtemps arrêtée (les séries secondaires et hors-séries dont je parlerai plus tard, eux, ont continués à être développés toutefois), jusqu'en 1999 où un nouvel épisode, intitulé Makaimura et, comme son nom l'indique, sorti uniquement au japon sur une console qui n'est jamais sortie, elle aussi, des frontières japonaises ce qui est fort dommage. Heureusement, c'est en m'intéressant à cette console il y a quelques années que j'ai pu découvrir en émulation ce jeu qui est un épisode très peu connu de la série.
C'est donc en 1999 que Makaimura sort sur WonderSwan et il s'agit en réalité plus d'un portage des deux premiers épisodes sur console portable qu'un épisode réellement inédit. Ce jeu est toutefois très intéressant à essayer une fois au moins parce qu'il est loin d'être un jeu totalement inutile.


La carte est toujours là

Certes, le jeu est totalement en noir et blanc (limitations dues à la consoles oblige) mais les graphismes ne sont pas vraiment mauvais, même si on a l'impression de retourner à l'ère de la première GameBoy le jeu reste très lisible et l'animation est pas trop mal, compte tenu de la puissance de la WonderSwan par rapport aux consoles de salons d'où provient la série cette pseudo conversion n'est pas trop mal réalisée.
Pour ce qui est de la musique en revanche, là, la WonderSwan fait fort. Le thème principal de la série est repris dans le premier niveau et il est vraiment joli, c'est plus agréable et avec moins de grésillement que la version megadrive en tout cas. Les bruitages sont très limités mais la qualité globale n'est pas mauvaise.


Vous verrez toujours aussi souvent cet écran que dans les autres versions

Cependant, si la réalisation est correcte, elle n'est pas non plus exceptionnelle (même si je ne suis pas un très grand connaisseur et fan de la WonderSwan) et ne suffit pas à apporter ce qui donnait envie de s'acharner sur les premiers opus à savoir un univers sinistre glauque et attirant. Les limitations techniques de la console fait soit apparaître les monstres à l'infini très rapidement (le passage du début dans le cimetière est infernal tellement les monstres reviennent vite) soit les génère au début du passage et sont systématiquement au même endroit ce qui peut faciliter le jeu contrairement aux anciens opus mais qui fait également perdre de l'intérêt au jeu.
Le fait que tous les ennemis soient toujours donne de moins en moins au joueur l'envie de recommencer les niveaux qu'il a déjà vu à l'identique 20 fois.



Parce que oui, forcément, c'est tout de même un jeu de la série Ghosts'n Goblins, donc la difficulté se doit d'être de mise. Si les ennemis de base sont très simple à tuer, les fameuses gargouilles volantes sont également de la partie et sont absolument infernale à tuer. Sans elles (ou quelques rares autres adversaires un peu solides) le jeu serait beaucoup trop simple mais avec, ça devient vraiment très difficile à passer sans mourir et ça tient en général plus de la chance que d'autre chose.
Les boss sont étonnamment très simple à tuer, cependant les masques de collision sont ridicules et les programmeurs ont décidés que, pour augmenter la durée de vie, il faut touche le boss que sur un unique pixel, en général atteignable uniquement entre 1/3 ou 2/3 d'un saut (donc bien impossible à trouver facilement) ce qui est vraiment très lourd puisque les boss, eux, vous tuent très très facilement.
Surtout que les armes, se sont les ennemis et non les coffres qui vous les donnent ici (les coffres vous donnent parfois une armure mais en général un sorcier qui vous tue en un coup, comme d'habitude) et elles sont très rare, boostant encore la difficulté du jeu.



En résumé, Makaimura est plus une curiosité qu'autre chose. Le jeu est assez bien réalisé graphiquement mais les masques de collisions ou les sauts lors des phases de plateforme nécessitant des sauts ultra-millimétrés augmentent la difficulté de manière conséquente sans apporter suffisamment de plaisir pour les yeux pour nous donner envie de continuer à jouer et, si les musiques sont assez bonnes, elles ne permettent pas non plus de franchement nous donner la force de recommencer à l'infini. Parce que oui, ici les développeurs ont remis les continues infinis et c'est une bonne chose parce que, même si on abandonne plus ou moins vite selon le joueur, au moins on peut avancer à son rythme sans être obligés de vraiment tout recommencer à chaque fois.
Une fois que vous connaissez les niveaux par coeur, ils sont très simple à parcourir et surtout beaucoup trop court, les programmeurs, pour booster la durée de vie, ont donc rajoutés des ennemis qui bougent dans tous les sens et que vous ne pouvez toucher que sur un pixel bien précis; ce n'est plus, comme dans les autres jeux, le joueur qui fait des erreurs dans un jeu dur mais le jeu qui est dur avec un sur-ajout de difficulté dans le level-design et les ennemis impossible à tuer sans y laisser des plumes. Le concept ressemble mais n'est pas le même et au final ce n'est pas avec plaisir que l'on joue à ce jeu, on y joue un peu pour la curiosité mais on n'y revient rarement, préférez lui les opus sur consoles de salon ou tournez vous vers l'adaptation Game Boy Advance (bien plus tardive) dont je parle dans un article ci-après.

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Dim 29 Avr - 21:31


Comment ça encore Super Ghouls'n Ghost ? Et bien oui, encore une fois; tout simplement parce qu'après l'espèce de pseudo-adaptation réalisée sur WonderSwan, la série ne pouvait pas s'arrêter comme ça, Capcom a donc tenté de lui redonner un coup de jeune (ou un coup de pouce dans ses caisses, lié au fait que cela soit la 8ème série la plus vendue chez Capcom) en proposant, en 2002 un remake de la version SNES du jeu du même nom sur Game Boy.

Ce n'est pas ici que je vais m'attarder vraiment je vous le dit tout de suite, tout simplement parce que si vous avez lu mon baragouinage sur la version SNES et bien vous trouverez (presque) la même chose dans cette version GBA. Il s'agit d'un portage, ni plus ni moins. Les musiques, les graphismes, l'enchaînement des niveaux, le gameplay tout est strictement identique sauf que désormais on ne peut plus choisir son nombre de vie comme dans la version SNES, que les contrôles permettant de tirer en haut ou en bas n'ont toujours pas réapparu et qu'il y a eu l'ajout d'un mode "Arrange Mode" qui permet en fait, au fil des niveaux, de choisir le suivant qui est soit tiré de la version SNES soit de la version NES (Ghosts'n Goblins) du jeu soit qui est un niveau réarrangé et qui ne ressemble en rien à ce que l'on a déjà pu voir dans le passé.
Ces niveaux étant du coup très nombreux (3 choix à chaque fois), la durée de vie de la cartouche est vraiment décuplé puisque le jeu original semblait déjà très long (principalement dû à sa difficulté qui, bien sur, ne s'est pas arrangée avec ce passage à la GBA) et qu'on rajoute au joueur la possibilité de vraiment choisir son chemin et du coup de pouvoir en visiter chaque fois un autre et dans un ordre différent.
On pourrait donc voir cette cartouche comme une "version 2.0" du jeu SNES et c'est bien le cas dans le sens ou le jeu est parfaitement repris sur la console portable et avec l'ajout de ce mode de jeu qui est vraiment intéressant.
On peut constater toutefois, dans les passages difficiles bien sur, quand il y a beaucoup d'ennemis et des décors trop détaillés des ralentissements parfois assez sévère qui peuvent être tout simplement mortels, et quand c'est les limitations techniques de la console qui vous envoie dans le décors c'est rageant, franchement on avait pas besoin de ça en plus pour corser le jeu Very Happy


En définitive (et oui pas de screens, c'est les mêmes que la version SNES donc je me suis dit qu'il y avait pas besoin d'alourdir la page), ce remake est vraiment à posséder si vous êtes fan de la série et que vous n'avez pas pu jouer à la version SNES, le jeu est le même mais l'ajout du mode supplémentaire qui est vraiment une bonne idée accroît considérablement la durée de vie de la cartouche, en dépit de la chute occasionnelle des fps qui peut parfois être rageant... mais sans plus, après tout si on joue à G&G, c'est pas pour la facilité du jeu Rolling Eyes

Spoiler:

Allez je vous met quand même un screen, il s'agit de l'écran de sélection des niveaux du "Arrange Mode" pour que vous puissiez mieux visualiser à quoi ça ressemble. (vous remarquerez que, privé de manette, je jouais avec les boutons tactiles de l'émulateur de ma tablette tout en conversant sur Skype... autant dire que les screens ingame n'étaient pas des plus aisés à prendre, ça explique aussi pourquoi j'en ai pas fait d'autres Very Happy



_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Lun 30 Avr - 17:49


Sorti en 2006 puis en remake en 2007 sur PSP, Ultimate Ghosts'n Goblins est la suite directe de la série, je ne vais cependant pas pouvoir en parler puisque je ne possède pas de PSP (pas prêt de me voir acheter leurs consoles portables chez Sony Very Happy ) et que du coup je n'ai aucun moyen d'y jouer puisque je n'ai pas d'émulateur non plus qui soit vraiment correct et qui puisse faire tourner le jeu.
Pourquoi faire un sujet dessus alors ? Parce que je suis con me diront certains et je ne pourrais leurs donner tord Rolling Eyes
Mais surtout parce que j'ai quand même regardé quelques vidéos et screens du jeu pour me faire une idée et que cela va me servir pour parler des deux jeux qui ont suivis et qui sont, à ce jour en tout cas, les derniers de la série et ceux-ci je ne les ai pas ratés.
Le passage à la PSP c'est donc traduits par de très beaux graphismes en 3D (le fond) tout en gardant une jouabilité en 2D et c'est un style graphique que j'affecte particulièrement. Apparemment toujours aussi dur et avec des musiques qui me semblent, sur plusieurs vidéos en tout cas, suivre correctement la ligne de la série donc si quelqu'un y a joué et a plus d'infos je suis preneur
En tout cas ces deux jeux sur PSP sont assez semblable, dans la forme, aux deux jeux suivants et c'est pour ça que je vous en parle, parce que les graphismes resteront les même et ça peut être (ou pas) une bonne chose pour qui saura les apprécier. La durée de vie par contre a apparemment été revue à la baisse et la difficulté à la hausse ce qui, par contre, ne se traduit pas totalement sur les deux versions suivantes voir empire encore et ça, c'est plutôt mauvais.
La chute de la série a-t-elle été consommée avec ces deux opus PSP ? Honnêtement, je n'espère pas, la 2D a toujours de beaux jours devant elle je crois et c'est pour ça que les deux jeux suivant valent le détour Wink

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Lun 30 Avr - 18:29


Sorti en 2009, Ghosts'n Goblins: Gold Knights est un énième jeu de la série de Capcom et l'avant-dernier à être sorti. Cette fois, après avoir longtemps tourné sur les consoles de Nintendo avant de s'attaquer à Sony le temps de deux jeux, la série s'amène sur vos smartphone et autres iMachin à écran tactiles puisque le jeu n'est disponible que pour IOS.
Soit payant, pour 1CHF soit 0,79 € soit gratuitement avec uniquement l'affichage d'un bandeau de pub lors des menus de pause ou de transitions, absolument rien ingame qui pourrait gêner le joueur donc, franchement, il n'y a pas besoin de vous priver : téléchargez-le gratuitement, la seule différence c'est ces bandeaux de pubs un peu moche mais qui n'apparaissent pas en jeu donc pas trop handicapants. (vous pouvez le voir sur le screen de l'écran titre par exemple)


Alors là, le support m'a un peu surprise et c'est donc un peu sceptique que j'ai téléchargé le premier jeu (oui puisque le dernier de la série se trouve aussi sur IOS) mais qui finalement m'a tout de même convaincu d'acheter cette fois le second et je vais donc vous en parler ici un peu plus en détail.
Premièrement, ce qui importe le plus je pense pour ceux qui hésitent de télécharger le jeu, le gameplay... alors forcément, avec des boutons tactiles on a toujours plus de mal à jouer qu'avec une vraie manette, c'est à mon sens ce qui empêchera toujours les tablettes de devenir des consoles portables tant qu'elles n'auront pas officiellement des manettes adaptées. (malgré la wiimote et mon achat d'un joystick que l'on peut coller sur l'écran de la tablette qui permet des déplacements dans les jeux largement meilleur)
En tout cas, les boutons sont assez simple d'accès et la jouabilité garde celle des précédents opus. Les personnage ne peut toujours pas se déplacer en saut, possède des doubles sauts cependant, et peut à nouveau tirer en l'air et en bas lors d'un saut ce qui est un point considérable. Le plus gros problème vient de la maniabilité globale, quand on a de gros doigts boudinés comme moi, ça cache les 3/4 de l'écran du coup on voit difficilement arriver les ennemis. Donc si la jouabilité est toujours identique aux autres jeux, le soucis du tactile risque de poser des problèmes mais, personnellement, une fois qu'on s'y fait le jeu reste tout à fait maniable et ne demande qu'un petit temps d'adaptation.


Il vous rappelle surement quelque chose non ?
Si les jeux tactiles ne vous donnent pas trop de bouton, voyons la suite parce qu'on peut trouver pas mal à dire sur ce jeu. Au niveau de la réalisation déjà, graphiquement le jeu est assez sympa. Même si les ennemis ne sont pas très variés et que les graphismes ne sont pas exempt de tout reproche, les fond en 3D qui bougent (les boss viennent du fond de l'écran, des bouts de murs peuvent s'effondrer pour vous tuer, haches qui traversent l'écran etc...) et le personnage qui se déplace en 2D, comme sur les version PSP, est toujours un style qui me plait bien. Il n'est pas toujours facile de distinguer sur quoi on peut ou pas sauter par contre à certains moment mais globalement le jeu est assez beau; sans être magnifique ça se laisse regarder et le tout est plutôt agréable. (surtout quand on voit certaines productions sur IOS...)
Les musiques et bruitages sont correct aussi, le remix du fameux thème est bel et bien présent dans le premier niveau et est vraiment sympa, par la suite cela devient un peu plus quelconque mais c'est de bonne qualité et l'ensemble est plutôt bon. La réalisation globale du jeu est donc satisfaisante, même si on atteint pas des sommets c'est pas mal.


Les sorciers vous transforment en grenouille maintenant...

Il est, je suppose, inutile de s'étendre sur le scénario qui est toujours con comme un balais, ni sur la possibilité de choisir en Arthur ou Lancelot comme perso jouables (ça ne change que les armes disponibles et le nombre de points de vie) pour se lancer dans le vif du sujet : la durée de vie.
Ha oui parce que si j'ai parlé de points de vie une ligne au dessus ce n'est pas un bug... ils ont réussi à nous foutre une barre de points de vie, dans Ghosts'n Goblins ! Alors je ne sais pas si les opus PSP en avaient aussi mais je tombait des nues quand j'ai vu ça. On peut se prendre jusqu'à 5 coups avant de perdre son armure puis enfin mourir... en gros c'est impossible de mourir sous les coups des ennemis. Mais vraiment, même le mode hard laisse sur sa fin, heureusement la présence d'un "mode caleçon" (ou en meurt en un seul coup) et d'un "mode squelette", un peu plus anecdotique, dans lequel vous jouez un squelette qui meurt lui aussi en un coup va augmenter la durée de vie du jeu et sa difficulté mais cette fois ce n'est plus ce qui tient le joueur en haleine.
Du coup le jeu devient super court, je l'ai bouclé à ma première partie en moins d'une demi-heure ! On n'a plus le coup des 2 parties pour finir vraiment le jeu du coup on le termine vraiment très vite, à part les phases de plateformes où on meurt parce qu'on avait le doigt qui cachait un trou c'est quasi impossible de mourir, les boss sont vraiment nuls et il vous suffit de trouver l'arc dans le premier niveau et vous êtes bon pour finir le jeu sans le moindre soucis, même le boss de fin est minable...


Le boss le plus nul de toute l'histoire du jeu vidéo que vous blastez et tuez en 6 secondes montre en main !

Grosse déception donc de ce côté là, si l’emballage graphique et musical du jeu est assez bon et a su réveiller mon côté gamer-retro en manque de vrai bon jeux et de nostalgie (c'est un G&G tout de même), la durée de vie en devient ridicule, pour s'adapter au public peut être (et j'insiste sur le peut être) un peu moins prêt à s'engager dans un vrai jeu. Sur IOS maintenant il faut un Angry Birds (je ne remet nullement en doute la qualité de cette série que j'aime beaucoup) ou un jeu rpg en ligne à la con qui se joue en cliquant bêtement sur 2-3 icônes, c'est sur qu'un G&G à l'ancienne avec sa vraie difficulté n'aurait eu que peu de succès... mais là du coup en voulant jouer la carte de la dispersion et du tout public Capcom nous prive de ce qui faisait l'essence des vrais jeux de la série.
Alors oui c'est correct, les fan de la série ou tout gamer un tant soit peu allumé comme moi et qui aime le retro pourra pardonner le manque de durée de vie et de challenge frappant, d'autant que le jeu ne coûte qu'un CHF voir est gratuit, mais tout de même il est clair qu'on aurait pu avoir beaucoup mieux, c'est ce que j'espérais au moment de confirmer mon achat de la suite de ce jeu, espérant trouver un vrai défi.


Mouais... comme d'hab le scénario est pourri Very Happy et il n'y a même pas de "deuxième partie" pour voir la vrai fin, c'est vraiment dommage, j'avais adoré ce côté "foutage de gueule" quand j'ai découvert la série moi Very Happy

En tout cas, celui-ci est gratuit donc profitez-en, il en vaut la peine disons si vous n'êtes pas dans le genre à vous prendre la tête des heures sur un même passage comme sur les premiers opus, c'est clairement le plus simple de toute la série et c'est un peu dommage de mon point de vue mais vous y trouverez peut être votre compte

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Jeu 3 Mai - 20:25


Dernier épisode en date de la série principale sorti en 2010, ce jeu est également sorti sur IOS et en raison de sa relative nouveauté vous ne pourrez pas passer outre l'habituel ouverture de porte-monnaie, pas de version gratuite avec pub cette fois ce sera obligatoirement 1 CHF (0,79€) pour l'achat de ce jeu, dans un sens ça part déjà mal parce qu'à moins que le jeu soit bien mieux que le premier opus je ne sais pas s'il vaut réellement 1 CHF, sachant que pour le même prix on peut avoir mieux si l'on n'est pas fan du rétro-gaming mais bon, ce n'est pas le prix mais le jeu que je suis sensé commenter alors passons à ce dernier Wink


Pour reprendre dans l'ordre ce que j'ai dit à propos de Ghosts'n Goblins Gold Knight, ce second opus, sobrement intitulé Ghosts'n Goblins Gold Knight II (que d'originalité), a vu sa maniabilité s'améliorer par rapport à la premier version. Non pas que le maniement de Arthur (et de Perceval dans cet opus...) aie changé d'un iota par rapport aux habitudes de la série mais les boutons tactiles peuvent désormais être déplacés où bon nous semble et la croix directionnelle pourrie du premier jeu a été remplacé par un "stick analogique" bien plus précis et mieux fichu ce qui aide déjà à améliorer la maniabilité même si le syndrome du jeu tactile couvert à 35% par nos doigts est toujours présent.


le boss semble impressionnant... mais avec l'armure d'or on le plie en 15 secondes

La réalisation n'a pas du tout changé non plus, on garde le même style graphique même si ceux-ci sont un peu plus vide et ne proposent plus d'interaction directe comme dans le premier jeu où des pans de murs pouvaient s'effondrer par exemple... c'est pas grand chose, mais quand ça manque on le ressent, le jeu est sympathique mais pas vraiment magnifique non plus, ils auraient pu améliorer facilement les fond 3D ou alors faire un jeu 100% 2D très travaillé mais là on se retrouve coincé entre les deux et c'est dommage, si pour le premier ça ne m'avais pas gêné (c'est un style graphique que j'apprécie) j'avais espéré que ça soit mieux sur ce jeu, ce n'est malheureusement pas le cas, c'est même encore plus vide que le premier !
Niveau musique pas grand chose à dire, ça passe plutôt inaperçu comme dans le premier et comme le traditionnel niveau 1 dans le cimetière n'est pas présent, Capcom nous prive du thème phare de ce premier jeu ! C'est vraiment dommage d'autant que dans le premier il était vraiment sympa, la musique est donc à l'image des graphismes, c'est bien et ça se laisse entendre mais on regrette que ça ne soit pas un peu plus... épique, il manque un petit quelque chose par rapport à la version SNES en tout cas.


Dommage que ça soit vide et sans vie au fond

Le scenario est toujours aussi bidon (il fallait juste expliquer pourquoi on fait un deuxième jeu -peut être un 3ème ?- et pourquoi on peut jouer Perceval plutôt que Lancelot mais bon, rien de très folichon) mais le ratio longueur/difficulté a été revu un peu à la hausse mais vraiment très légèrement.
En effet, la grosse bêtise qu'ont fait les développeurs en insérant une barre de vie énorme dans le premier opus de ce Ghosts'n Goblins sur IOS a été confirmée ici et est toujours présente et toujours aussi dure à vider, on est à présent en présence d'un jeu qui nous permet de courir comme un bourrin à travers tous le niveau sans craindre pour sa vie tellement les ennemis sont simple à éviter et peu coriaces, tout ce qui faisait le gameplay de la série originale est donc souillé à mon avis avec cette idée stupide de rajouter une barre de vie. Tous le reste est présent sinon, les armes, les bonus, les coffres, les boss et l'ajout d'une option un peu inutile mais toujours sympathique d'enregistrement de replay pour se vanter devant ses amis de ses exploits Very Happy


Le seul passage de plateforme un tant soi peu original

La barre de vie et la simplicité globale du titre, alliée à des niveaux très court et à des boss vraiment pourri enfonce encore plus le jeu qui est vraiment vraiment court, heureusement que le mode hard et le "mode caleçon" sont toujours présents et que l'avant-dernier boss est un peu plus coriace que tous les autres, c'est le seul a avoir réussi à me faire perdre 3 vies, c'est dire.

Si la version gratuite du I m'avait donné envie d'acheter la II le bilan est bien plus mitigé ici. C'est le I mais en payant, avec certes une amélioration au niveau de la croix infecte et une difficulté (en hard ou "caleçon") un peu plus élevée avec 1 passage de sauts assez chaud et un avant-dernier boss coriace mais on reste vraiment sur sa faim... si vous jouez à G&G c'est parce que vous cherchez du challenge, il faut donc jouer en mode difficile pour arriver à apprécier un peu le jeu et c'est dommage, cette barre de vie est vraiment idiote à mon avis.
Franchement, moi je l'ai acheté et du coup j'y joue pendant les pauses ou en cours quand c'est pas intéressant plus que ça (chut Razz ) et en mode difficile le challenge est là, étant fan de la série, du rétro-gaming et de tout ce qui pousse à télécharger volontairement un jeu de ce genre je l'apprécie malgré tout, mais si vous n'êtes pas dans ce cas je ne peut que vous déconseiller cet achat et de télécharger plutôt la version gratuite du I, si là vous l'adorez lancez vous dans le II mais pas avant, vous risqueriez d'être déçu par un jeu beaucoup trop axé grand public et simplicité alors que chez Capcom ils n'ont pas forcément pensés que le nom de la série peut avoir tendance à faire un peu fuir les joueurs n'aimant pas la difficulté.

Je suis déçu malgré tout, j'aurais espéré vraiment mieux et j'attend avec impatience une éventuelle suite (sur une console de préférence) pour voir ce que la série peut encore apporter Wink

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Zepalkia le Jeu 3 Mai - 20:37

Et maintenant ?
J'ai, dans ce dossier, parcouru tous les épisodes de la série principal de Ghosts'n Goblins, cependant il existe d'autres jeux et séries parallèles qui pourraient également nous intéresser dans un futur plus ou moins proche, la série des Gragoyle's Quest me fait de l'oeil depuis très longtemps, je suis sur que je vais craquer dans pas longtemps mais comme mes épreuves approchent je vais peut être pas me lancer dans trop de jeux inconnus à la fois n'est ce pas ? Very Happy

En attendant je vous refile donc tous les liens de téléchargements pour tous les jeux de la série des Ghosts'n Goblins, vous pourrez retrouver tous les jeux de la série sur les consoles de salon principales en cliquant sur ce lien et en choisissant votre jeu, et vous pourrez trouver les version IOS sur l'appStore ou sur iTunes directement; je ferme donc pour le moment le dossier de cette grande série mais je le rouvrirai très certainement pour insérer 2-3 jeux et séries parallèles dans un futur plus ou moins proche

_________________







Zepalkia
Admin
Admin

Avertissement : aucun avertissement
Messages : 883
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 24

http://sos-internautes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier]Ghosts'n Goblins : La série

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum